Quand les Italiens découvrent comment les Français font de la soi-disant “carbonara”

par Loïc Chahine · publié mercredi 6 avril 2016

Il y a des années, des années qu’on vous le dit : non, balancer de la crème fraîche et des lardons dans des pâtes, même si vous agrémentez d’un œuf, ça ne fait pas de la carbonara. La carbonara, c’est certes un plat de pâtes (jusque là, ça va), cuites al dente bien entendu (déjà là, on en a perdu bon nombre), avec du guanciale (charcuterie italienne à base de joue de porc) que l’on peut éventuellement, en France, remplacer par de la pancetta qui se trouve plus facilement (et même les Italiens admettent cette variante : quand j’ai parlé du guanciale l’été dernier à Rome, j’ai eu plusieurs fois la remarque qu’à défaut on pouvait mettre de la pancetta), du jaune d’œuf (parfois, un des œufs est mis entier, il y a débat sur cette question), et du parmesan, Parmigiano Reggiano, ou du pecorino. Pas de crème. Pas – de – crème. Aujourd’hui encore, je passe devant un restaurant soi-disant italien, je regarde la carte, et là, ahimè! ahi lasso!, carbonara avec crème. Inutile de dire que je n’irai jamais.

Vous êtes-vous déjà demandé ce que pensaient les Italiens de cette immondice que vous nommez carbonara, ou juste “carbo” ? Le Corriere della Sera nous donne l’occasion d’en avoir un aperçu. Il poste en effet, sur Twitter, la chose suivante :

In morte della carbonara: la (disastrosa) video ricetta francese del sito Demotivateur... https://t.co/eaH2IZXfWR pic.twitter.com/sY7ZRizZKJ

— Corriere della Sera (@Corriere) 6 avril 2016

Florilège de réactions.

@Corriere mamma mia che oscenità

— soniab79 (@sonia65730568) 6 avril 2016

« Mamma mia, quelle obscénité ! »

@Corriere ..amen.. E' la presunzione, tutta francese, di poter maneggiare cose altrui senza danno

— a.chico (@e_astuto) 6 avril 2016

« C’est la prétention, toute française, de pouvoir trafiquer les affaires des autres sans préjudice. »

@Corriere ok...tenetevi la gioconda...ma nn fate piu' ste' cazzate o invadiamo la corsica,promesso

— Maculasterblitz (@nicolamaccioni2) 6 avril 2016

« OK, vous avez la Joconde, mais ne faites plus ces conneries ou bien on envahit la Corse, je vous le promets. »

@sonia65730568 @Corriere Ora capisco perché si chiama Demotivateur.... te la levano proprio la voglia di carbonara fatta così!!!

— SchianoMor2 (@schianoMor2) 6 avril 2016

« Maintenant je comprends pourquoi ça s’appelle Démotivateur : ça te coupe l’envie de carbonara faite comme ça. » (J’ai conservé en traduisant la syntaxe chamboulée, qui traduit bien l’horreur ressentie par l’auteur.)

@Corriere con le farfalle poi... Orticaria

— princess (@PrincessBiondi) 6 avril 2016

« Avec les farfalle en plus… Urticaire. »

@Corriere francesi fatevi le crepe ma vaffanc....

— demetrix (@antonioalimenta) 6 avril 2016

« Français, faites des crêpes, mais vaffanc… » (pas besoin de traduire ce mot, je crois).

Quelques Français, toutefois, nous sauvent un peu, exprimant leur désarroi :

@Corriere putain la honte...

— la madone (@julienordro) 6 avril 2016

Ou en montrant comment eux font :

.@Corriere meno male, migliaie di francesi la fanno come la mia, grazie a @flonot e il suo #CarbonaraClub pic.twitter.com/qlgAJBNWN9

— ©Audibert (@fred_audibert) 6 avril 2016

Enfin, le site Slate rappelle qu’il a publié la vraie recette telle que rédigée par Notre Prophétesse, @flonot :

@corriere Non stare a sentire @Demotivateur, noi lo sappiamo come si prepara una vera e propria carbonara https://t.co/ZWT56Vuvju

— Slate.fr (@Slatefr) 6 avril 2016

Et voyez donc la réponse du Corriere :

@Slatefr @Demotivateur merci!

— Corriere della Sera (@Corriere) 6 avril 2016

Alors vous aussi, si vous voulez encore avoir droit de séjourner sur le sol italien, rejoignez le Carbonara Club et faites de la vraie Carbonara, comme ça.

Édit. Le 7 avril 2016 : même Barilla s’y met !

Barilla a également pris position dans le débat, en signalant que si ses pâtes avaient été utilisées dans la vidéo recette, la firme italienne a pris ses distances et a posté le commentaire suivant sur la recette : « Nous sommes ouverts à toutes les interprétations créatives de la mythique carbonara, mais celle-ci va vraiment trop loin… désolé. » (“Désolé” étant en français dans le texte.)

Note

La photo en tête d’article est de @pelochephoto, prise dans la recette de @flonot, parce que je ne retrouve pas les miennes.

INGRÉDIENTS

D’AUTRES ARTICLES

La non-vierge au non-enfant.

Hum, la journée internationale des droits des femmes... une belle journée pour faire plaisir à ces dames !
Même Google y…

La Tombelle loin de la tombe. Fernand de la Tombelle : Mélodies • Tassis Christoyannis, Jeff Cohen.

Il n’y a pas si loin du Concert Spirituel à l’Opéra. Mondonville : Isbé • Purcell Choir, Orfeo Orchestra, György Vashegyi.

Mafalde corte con Zucchine e Gamberetti

On dit toujours force mal des réseaux sociaux, mais sans…

Crostata di ricotta romana con limone

Voici, pour le printemps ou l’été, pour les jours chauds…