Folle Journée 2017 : notre choix de concerts

par Loïc Chahine · publié vendredi 16 decembre 2016

C’est donc le thème de la danse qui sera au cœur de la Folle Journée 2017. Autant dire qu’il permet d’explorer toutes sortes de répertoires, que ce soit avec de la musique explicitement écrite pour la danse ou avec des œuvres s’inspirant de la danse mais non destinées à être dansées. Le baroque sera bien sûr à l’honneur, mais la musique romantique et contemporaine ne seront pas absentes, loin de là. Voici quelques concerts à ne pas manquer, avec des programmes alant du Moyen Âge au xxie siècle, et des interprètes parmi les meilleurs de la scène musicale d’aujourd’hui.

La Rêveuse : trois programmes !

Une Folle Journée ne serait pas réussie sans l’ensemble la Rêveuse qui fait désormais — et comment ne pas s’en réjouir ? — des habitués du festival. On retrouvera Florence Bolton et Benjamin Perrot (et leurs comparses) dans un programme autour de Marin Marais (dont, sans doute, la célèbre « Rêveuse » du IVe livre) et de pièces de théorbes, dont celles de Robert de Visée. L’ensemble proposera également un programme où se croiseront les Pièces en trio de Marais et la Deuxième Récréation de Jean-Marie Leclair. Et enfin des sonates de Buxtehude et Becker. Il ne faut pas manquer ces occasions d’entendre, dans trois programmes différents ce qui constitue aujourd’hui l’un des meilleurs ensembles français.

Vendredi 3 février à 12h30 et 18h, samedi à 13h, dimanche à 9h30 et 18h30.

Jocelyne Cuiller, « La belle danse »

Figure incontournable du clavicorde aujourd’hui, ardente interprète de la musique de C.P.E. Bach en particulier, on retrouvera de nouveau Jocelyne Cuiller cette année à la Folle Journée, avec cette fois un programme audacieux où « Carl Philipp » côtoiera son père, mais aussi son contemporain Jacques Duphly et enfin Beethoven.

Mercredi 1er février à 18h15, jeudi 2 février à 14h15.

Le Concert Spirituel, dir. Hervé Niquet

Si l’an dernier c’étaient les Water Music de Händel qui étaient confiées au Concert Spirituel, le programme, cette année, sera plus original, avec des extraits de King Arthur, mais aussi (et, on l’espère, surtout) de Don Quichotte de Boismortier, de la superbe Sémélé de Marais et du Carnaval de Venise de Campra. L’exceptionnelle tenue de l’orchestre et la forte personnalité de sa sonorité autant que de son chef devraient faire de ce programme un moment haut en couleurs.

Jeudi 2 février à 14h15 et à 21h.

Stradivaria, dir. Daniel Cuiller

Après un élégant programme consacré à Rebel l’an passé, Stradivaria proposera à nouveau… du Rebel ! À côté des Plaisirs champêtres, aux Éléments se substituent les charmants Caractères de la danse, complétés par quelques danses des Indes galantes de Rameau.

Jeudi 2 février à 20h, vendredi 3 février à 14h30.

Ensemble Obsidienne : « Chansons à danser du Moyen Âge »

La musique médiévale est jusqu’ici restée relativement discrète (voire absente) des programmes de la Folle Journée. On ne peut que se réjouir de la voir prendre un peu de place avec cette proposition originale de l’ensemble Obsidienne qui se propose d’explorer la chanson à danser de Guillaume de Machaut au manuscrit de Bayeux.

Vendredi 3 février à 14h30, samedi 4 février à 19h.

Quatuor Béla

Comme l’an passé, on aura l’occasion d’entendre l’excellent Quatuor Béla dans un programme de musique du xxe siècle (quatuor de John Adams, Black Angels de Crumb). Les quatre musiciens font assurément partie de ceux qui aujourd’hui défendent le mieux ce répertoire « contemporain » pour quatuor à cordes et parviennent le mieux à le transmettre au public.

Vendredi 3 février à 21h45, samedi 4 février, 11h15.

Florent Boffard

Autre défenseur éloquent de la musique contemporaine, Florent Boffard fera se côtoyer Schœnberg (Suite op. 25), Messiaen (Quatre Études de rythme) et Chopin et Debussy. Le pianiste a l’habitude de livrer quelques clefs d’écoute des œuvres avant de les jouer : raison de plus pour aller à la découverte de cette musique trop souvent jugée ardue.

Samedi 4 février à 15h15.

Luis Fernando Perez

Parmi les pianistes, on écoutera aussi avec plaisir Luis Fernando Perez qui consacrera un programme entier à Manuel de Falla et un autre à Granados. Avec un toucher délicat et surtout un souffle exceptionnel, c’est l’envol (pour l’Espagne) garanti.

Dimanche 5 février à 14h45 et 20h.

Bertrand Cuiller

Restons au clavier, mais changeons d’instrument. Après l’enchantement absolu qu’avait constitué son concert de musique anglaise l’an dernier, Bertrand Cuiller nous revient avec un autre programme anglais. On y retrouvera certainement la même densité, la même intensité. À ne manquer sous aucun prétexte !

Samedi 4 février à 22h15, dimanche 5 février à 20h.

Pierre Gallon : « Auprès de vous »

Toujours au clavecin, on ira écouter Pierre Gallon et son programme « Auprès de vous » consacré à des œuvres éditées par Pierre Attaignant. Du clavier « renaissance », ce n’est pas si courant ! Le disque est une des belles réussites de ces dernières années : il n’y a pas de raison que le concert déçoive.

Dimanche 5 février à 17h30.

Daniel Zapico : « Variaciones »

Pilier de plusieurs ensembles baroques (on l’a entendu avec La Ritirata et Mare Nostrum), le théorbiste Daniel Zapico donnera à entendre de la musique italienne (Kapsberger, Vitali) et espagnole (Sanz) dont plusieurs œuvres sur des basses obstinées. L’envoûtement devrait être au rendez-vous.

Vendredi 3 février à 17h30.

INFORMATIONS

La Folle Journée de Nantes, du 1er au 5 février, Nantes, La Cité.

D’AUTRES ARTICLES

Lettre ouverte à Jordi Savall, et ce qui s’ensuit.

Le texte suivant est en fait constitué de trois « posts » par le violiste et violoncelliste Roberto Gini, ancien élève et…

Mieux connaître David. Félicien David, portrait • Brussels Philharmonic, Flemish Radio Choir, Les Siècles, et al..

Les Folies amoureuses. Crazy Girl Crazy • .

Mafalde corte con Zucchine e Gamberetti

On dit toujours force mal des réseaux sociaux, mais sans…