Langues de chat

par Loïc Chahine · publié samedi 27 février 2016

Quand on a fait des sablés, une mayonnaise ou une vraie carbonara, on a utilisé des jaunes d’œuf et il nous reste des blancs. Alors quand on en a assez des meringues, il faut trouver autre chose pour les employer. Eh bien, figurez-vous que dans les langues de chat, il n’y a que les blancs des œufs, justement !

C’est très facile à faire, encore faut-il avoir une bonne recette. Les proportions vont du simple au double. Je partage ici la recette que Pellegrino Artusi donne dans L’Arte di mangiare bene — c’est celle qui m’a donné le plus de satisfaction.

On commence par laisser ramollir le beurre. On le coupe en petits morceaux et on le travaille avec une cuillère en bois. On ajoute le sucre, on continue de travailler ; puis on ajoute la farine, on mélange ; enfin, le blanc d’œuf, et on travaille encore afin d’obtenir une pâte bien homogène.

On met la pâte dans une poche à douille, avec une douille large d’environ un centimètre. On dépose de petits cylindres de pâte sur une plaque. Il faut savoir que la pâte est très dense ; pour arrêter le cylindre, mieux vaut se munir d’un couteau. On prend soin de bien espacer les futurs biscuits : ils vont s’étaler.

On cuit à four moyen (160° ou 170° C), une petite dizaine de minutes environ — on voit bien quand c’est cuit.

INGRÉDIENTS

D’AUTRES ARTICLES

Lettre ouverte à Jordi Savall, et ce qui s’ensuit.

Le texte suivant est en fait constitué de trois « posts » par le violiste et violoncelliste Roberto Gini, ancien élève et…

Bartók en profondeur. Bartók : Sonate pour deux pianos et percussions, Sonate, Études op. 18, etc. • .

Apocoloquintose du sieur Froberger. Froberger en tête à tête • .

Mafalde corte con Zucchine e Gamberetti

On dit toujours force mal des réseaux sociaux, mais sans…

Crostata di ricotta romana con limone

Voici, pour le printemps ou l’été, pour les jours chauds…